Atelier d’études de de la psychanalyse

“Le corps parlant”, 

Apport de dernier enseignement de Jacques Lacan dans nos pratiques

Soirées animées par Annick Guignard et Béatrice Landaburu.

A 20h30 salle Richelieu, rue Victor Hugo à Dax
Mercredi 15 mars 2017

Jacques Lacan s’est dit freudien, revendiquant rigoureusement un « retour à Freud » et situant son élaboration théorique dans le prolongement de celle de Freud.

Dans le même esprit, le dernier enseignement de Lacan n’est pas en rupture avec le premier mais le poursuit. Il présente une avancée et un éclairage sur notre clinique et notre monde actuel.

Il revisite la question du corps, de l’inconscient, pour inventer une psychanalyse en prise avec son époque.

Qu’est-ce qui est nouveau ? Qu’est-ce que cela nous apporte ? Quelle est son efficacité ?

C’est ce que nous proposons de mettre au travail cette année, à partir des derniers concepts lacaniens (le « parlêtre », « le rapport sexuel n’existe pas », la jouissance). Il s’agit de prendre en compte un Autre réel, en plus d’un Autre symbolique.

Le texte de Jacques Alain Miller, « l’inconscient et le corps parlant » nous servira de fil conducteur. En voici deux extraits, page 4 :

« Le mystère est plutôt celui de l’union de la parole et du corps »
« Lacan n’est pas venu effacer Freud, mais le prolonger. Les remaniements de son enseignement se font sans déchirure en utilisant les ressources d’une topologie conceptuelle qui assure la continuité sans interdire le renouvellement. »

Nous proposerons à chaque soirée l’étude d’un texte théorique et celle d’un cas clinique.

<code>

</code>