Rencontre avec la psychanalyse : l’expérience d’un CPCT.

 

Un Centre Psychanalytique de Consultation et Traitement est un lieu d’expériences. D’abord celle de la rencontre d’un sujet avec un partenaire orienté par la psychanalyse et ses effets. Ensuite celle de la psychanalyse et son discours avec un dispositif d’accueil court à dimension thérapeutique.

Pour le sujet, il s’agira de faire usage de ce qu’offre cette rencontre pour s’extraire de la plainte qui l’a conduite au centre.

Du coté de la psychanalyse, maintenue vivante par les psychanalystes qui ne cessent de mettre son discours à l’épreuve de l’expérience, il s’agit de vérifier les effets que permet le dispositif, mais aussi ses limites. Nous vérifions ainsi que, hors du cadre de la cure, un transfert sur la psychanalyse peut s’instaurer, à condition que quelques-uns se charge d’incarner son orientation. Un sujet pourra alors s’en armer pour aller porter ce transfert auprès d’un analyste afin de faire un nouvel usage de son symptôme, mais ce n’est pas le seul ni le premier objectif. Les effets thérapeutiques rapides ont été les premiers à être validés et ont justifiés ce dispositif court.

C’est donc à partir de récits de rencontres singulières mise en jeu dans ce dispositif que je propose d’en présenter l’intérêt, et aussi ce qu’il nous enseigne.

 

Michel Grollier, psychanalyste, membre de l’ECF, président de l’ARPELS, association de gestion du CPCT de Rennes.

 

<code>

</code>