Samedi 23 septembre 2017 de 11h à 13h.

26, rue du Hâ à Bordeaux.

Conversation sur la jouissance chez Freud avec Philippe de Georges.

Matinées de lecture de l’ACF Aquitania.

LIRE FREUD AVEC LACAN.

À propos du symptôme chez Freud.

Elles reprennent le 23 septembre 2017 au local de l’ACF, de 11h à 13h, avec une équipe augmentée [1], par une conversation, ouverte à tous, avec Philippe de Georges (*) sur le thème de nos lectures précédentes : la jouissance chez Freud. Une façon pour nous de ponctuer un work in progress dans un désir de partage et de transmission.

Nous avons cheminé l’an dernier sur les traces de la jouissance chez Freud, à travers ses essais théoriques et sa clinique. Il en ressort que la jouissance est au départ pure substance jouissante, sans queue ni tête. Il s’agit précisément de lui en trouver. Façon de dire qu’elle ne disparaît jamais, mais elle ne cesse de se déplacer, de passer d’un bord à un autre, d’un signifiant à un autre, d’un objet à un autre, d’un symptôme à un autre, voire d’un trou à un autre.

Il y a là une économie spéciale faite de déplacements, de substitutions, de fuites et de débordements, de stagnations et fixations en tous genres ».

Ces deux dernières années, nous avons étudié  pour ainsi dire un destin fabuleux et complexe de la jouissance, celui de la pulsion : coincée dans un bord de corps giflé par du langage.

Cette année,  nous allons étudier chez Freud, pas sans Lacan [2], ni Jacques Alain Miller [3] un autre destin de la jouissance  lorsque celle-ci est « interdite » ou disons, à la suite de JAM, « non advenue », ou de Freud lui-même « qui n’a pas eu lieu », soit ce qu’il en est de la jouissance dans le symptôme.

Les matinées se dérouleront comme d’habitude les samedis matins de 11h à 13h au local de l’ACF Aquitania à Bordeaux. Trois exportations des matinées sont prévues en plus à Bayonne en soirée, dont les vendredi  26 janvier et 4 mai 2018, La date de la troisième restant à préciser.

Elles s’adressent particulièrement aux étudiants en psychologie, mais aussi à toutes celles et ceux qui désirent accrocher  leurs parcours à la psychanalyse de Freud, ou tout simplement intéressés par un certain retour à Freud.

Les premières matinées consacrées au symptôme auront lieu les samedis 21 octobre et 2 décembre 2017.

Pour s’inscrire, s’adresser à Alain Gentes, de préférence par mail : 06 77 94 13 62 / algentes@orange.fr

 

(*) Psychanalyste, membre de l’ECF et de l’AMP, auteur de « La Jouissance chez Freud » et « La pulsion et ses avatars ».

[1] Équipe des intervenants :  Danielle Fournol, Alain Gentes, Paul Gil, JP Lagrange, Françoise Monnier, Véronique Pannetier, Patrick Paquier, Hélène Skawinski, Marie Tabarin, Catherine Vacher-Vitasse.

[2]Jacques.Lacan, Séminaire le sinthome, éd. Le Seuil.

[3] Jacques Alain Miller, « Enfants violents », News juin 2017, Institut psychanalytique de l’enfant.