Mardi 21 novembre 2017 à 20h30.
26, rue du Hâ à Bordeaux 

Deuxième soirée de l’Atelier de Criminologie lacanienne.

EXPERTISES ET ETUDE DIFFERENTIELLE

Perversion, Psychose, suppléance perverse ?

 Lors de la première soirée nous avons posé des jalons théoriques, grâce aux apports de Freud et à l’enseignement de Lacan. Cette deuxième soirée nous introduit de façon très clinique aux questions soulevées par la rencontre avec des sujets qui sont passés à l’acte sur le plan pénal.

Ne pas stigmatiser le criminel, mais tenter de rendre compte de sa logique subjective relève de l’éthique du praticien qui le rencontre.

Cela peut lui permettre de s’approprier la sanction le conduisant à assumer la responsabilité de son passage à l’acte[1], et de bénéficier des soins nécessaires.

Nous entendrons :

Micheline Mehanna, psychologue clinicienne, psychanalyste (ALI), expert psychologue près la cour d’appel de Bordeaux, sous le titre : « Inceste et perversion »

Pierre-Jacques Dusseau, membre de l’ACF, expert psychologue près la cour d’appel de Bordeaux, sous le titre : « Perversion et pulsion scopique : ou le clivage et le démenti de la castration chez un criminel sexuel ».

– Bernard Lamothe, membre de l’ACF, responsable de l’atelier introduira la soirée

Nous vous attendons nombreux pour cette soirée, très clinique, qui suscitera beaucoup de questions, et nous permettra de mieux nous orienter, sur le thème de l’année.

 

Inscription libre par simple demande mail à danielelaufer@gmail.com

 

[1] LACAN J., « La responsabilité, c’est à dire le châtiment, est une caractéristique essentielle de l’idée de l’homme qui prévaut dans une société donnée », Fonctions de la psychanalyse en criminologie, Ecrits, Paris, Seuil, 1966, p. 137