Le samedi 18 novembre 2017 à 15h.

Librairie Mollat – Station Ausone.
8 rue de la Vieille Tour à Bordeaux.

Le Séminaire des Échanges de Bordeaux 2017 accueille
Pierre Sidon, psychanalyste à Paris, membre de l’ECF et de l’AMP.

Rencontre animée par Philippe Lacadée et Marie Laurent, psychanalystes, membres de l’ECF et de l’AMP.

Addictions et lien social

A l’ère de l’individualisme démocratique, qui est l’ère de la science, l’addiction est la mesure du lien social de chacun. Or « le lien social, affirme Jacques-Alain Miller, c’est le symptôme »[1] . Il est donc possible de lire chaque symptôme en termes d’addiction, ce que la discipline qui se nomme addictologie profite chaque jour un peu plus au point de s’imaginer prendre la place d’une psychiatrie exsangue. En découle le succès du concept d’addiction sans substance. Mais ce concept comporte peu d’intérêt pour nous car pour Lacan, la substance c’est d’abord la substance jouissante, soit le corps. Dans le moment d’égarement des jouissances qui caractérise l’époque, nous évoquerons donc la consommation comme passion de l’âme et discuterons de ses variantes selon la mise en fonction de l’objet a pour chaque sujet. L’exemple d’une passion religieuse nous permettra d’en discuter une occurrence bien de l’époque et qui nous regarde. Les conséquences que nous tirerons ne seront pas sans lien avec la politique, une politique qu’on qualifiera de politique du parlêtre.

[1]  Miller J.-A., in La conversation d’Arcachon, Le Paon, Agalma Editeur, diffusion Le Seuil, 1997, p. 193

Pierre Sidon