Samedi 27 janvier à 15h.

Maison des syndicats
14, place de Myrpe à Bergerac.

Conférence de Rodolphe Adam
psychologue, psychanalyste, membre de l’ECF et de l’AMP

L’objet du deuil

La fin de vie est devenue une spécialité médicale et « faire son deuil », un impératif de la modernité face à la perte. Mais de quoi s’agit-il réellement dans ce processus régit par l’inconscient ? Est-il un effort, un oubli, ou une opération de substitution comme le pensait Freud ? Quel rapport a t’il avec l’objet du désir et n’y a t’il pas de l’irremplaçable ? Une énigme de Jacques Lacan sera notre boussole : « Nous ne sommes en deuil que de quelqu’un dont nous pouvons dire « J’étais son manque » ». Si un deuil peut se faire de lui-même, nous verrons aussi comment une psychanalyse permet d’aller plus loin en s’affrontant à un autre deuil, plus radical : celui du refus du réel.

Rodolphe Adam