Samedi 27 janvier à 10h.

Conférence de Patrick Monribot

La psychanalyse n’est pas une psychothérapie améliorée. Une cure analytique doit permettre l’émergence de l’objet pulsionnel en jeu au cœur de l’inconscient de chaque analysant. Ce n’est certes pas la visée ultime d’une analyse mais cette avancée vers le réel du corps est nécessaire. Elle ne s’obtient pas aisément et ne résulte en rien d’une simple pratique de l’écoute. Au-delà des mots, il y faut des actes et une certaine présence du praticien. A titre d’exemple, nous suivrons les méandres d’une cure chez un sujet féminin. Le serrage de l’objet oral qui dévastait sa vie relationnelle fut un prérequis pour que soit possible la mise en chantier d’une autre forme de ravage autrement plus difficile à analyser : les impasses de sa féminité.

Patrick Monribot

Amphithéâtre Maubec
IFSI de l’Hôpital Saint Louis
Rue du Dr Albert Schweitzer
17000 La Rochelle