Jeudi 18 octobre 2018 à 20h30.

Salle Résidence Richelieu 8 Avenue Victor Hugo Dax.

Atelier d’étude de la psychanalyse

Violence, symptôme du malaise dans la civilisation ?

Dans le monde d’aujourd’hui et dans notre clinique, nous constatons une montée de la violence.

Des excès pulsionnels se manifestent, en actes ou en paroles, dans un siècle où le refoulement est peut-être moindre et laisse la place à la défense, ce qui n’est sans doute pas sans produire une fragilité des nouages.

Nous proposons d’interroger les logiques à l’oeuvre, au cas par cas, dans ces faits de violence, à distinguer probablement de l’agressivité.

Le texte de J.A Miller « Enfants violents », intervention de clôture à la 4° Journée de l’Institut de l’Enfant, nous servira de fil conducteur. Il se demande si la violence est un symptôme, ou bien une satisfaction directe de la pulsion, sans refoulement, expression de ce que Freud a nommé pulsion de mort.

Nous proposons d’attraper les phénomènes de violence à partir du langage, c’est-à-dire à partir de ce qu’un sujet peut en dire, dans une cure ou dans la littérature, et de mesurer comment la prise de parole peut lui permettre de s’en extraire.

Articulés à une étude de cas publiés, la lecture et la mise au travail de textes de Freud, Lacan, Miller feront point d’appui et de questionnement lors de chacune de nos rencontre .

 

Soirée animée par Philippe Cousty et Annick Guignard

Prochaine soirée : le jeudi 13 décembre