Vendredi 23 novembre à 20h.

Maison des associations
Parking Glain à Bayonne.

 « Ce qui compte, ce sont les mots pris par le bout de l’effet qu’ils nous font, par le bout de leurs effets sur le corps ».
L’interprétation à l’oeuvre de Pierre Malengreau, éditions La lettre volée, p.176.

À tenir compte de cet avertissement, l’atelier Interpréter le corps nous convoque à de petits états généraux du corps …de la psychanalyse lacanienne. Lacan n’a cessé d’examiner ce corps sous toutes ses coutures, à la surprise de ceux qui pensaient que la psychanalyse s’adresse à l’âme !

En suivant Lacan dans ses formules les plus surprenantes, nous tenterons au fil de ces 7 soirées, de renouveler la lecture qu’il nous propose d’un corps inattendu, chevillé à la langue, parasité, parfois meurtri, exalté, sublimé, découpé, modifié, augmenté …dans tous ses états, le corps de la psychanalyse.

Atelier animé par Paul Gil