Jacques-Alain Miller

L’os d’une cure

Qu’est-ce que l’os d’une cure ? Après l’imaginaire, l’identification phallique et le fantasme, la dernière réponse est le symptôme, précisément le partenaire-symptôme. C’est un mode de jouir de l’inconscient, du savoir inconscient, de l’articulation signifiante. C’est aussi un mode de jouir du corps de l’autre, qui est autant le corps propre que celui d’autrui.

Tel est le squelette de la relation de couple. Le mode de jouir féminin exige que le partenaire parle et aime ; l’amour est tissé dans la jouissance. Le mode de jouir masculin exige que le partenaire réponde à un modèle et l’exigence peut porter sur un détail.

Une psychanalyse procède d’une opération-réduction vers le réel. La parole y tourne autour de cet os, en spirale, le serrant de plus en plus près, jusqu’à le sculpter.

 

François Regnault

Claudel avec Lacan

Ce petit guide se propose d’analyser l’ensemble du théâtre de Paul Claudel. De chacune des œuvres destinées à la scène, François Regnault relate l’action et isole l’enjeu. Ami de Jean-Louis Barrault et de Madeleine Renaud, d’Antoine Vitez, frère d’Anne Delbée, il s’autorise aussi quelques souvenirs.

Il s’inspire de Lacan, de son commentaire sur la Trilogie de Claudel (L’Otage, Le Pain dur, Le Père humilié) et de son enseignement sur le rapport entre les sexes, les femmes, le désir, l’amour, le destin « qui ne nous est plus rien ».

Nous suivons librement « les hasards d’une vie agitée », précieux dire de Claudel, diplomate parcourant le monde, croyant aux prises avec sa foi, poète soucieux d’exposer sa poétique et d’instituer un vers nouveau.

 

Ornicar ? N°52

Dark Continent

En 2018, Ornicar ? 52 est dédié à la féminité, sujet brûlant aux incidences à la fois clinique et politique. Son titre « Dark Continent » rend hommage au mystère de la féminité.

Freud a pu qualifier la sexualité féminine de dark continent pour la psychanalyse ; Lacan a décidé de faire la lumière sur ce continent noir. Alors que les études de genre défendent une approche politique de la féminité depuis la question de la domination masculine, Lacan nous introduit à une autre dimension de la féminité, qui a toute sa valeur au XXIe siècle.

Ce numéro 52, placé sous le signe des ailes noires du désir d’Annette Messager, fait une place à la féminité comme expérience de l’étrangeté et s’interroge sur une époque, celle des hashtags et des passions de l’être devenues digitales, qui croit avoir tout dit sur les femmes et qui continue peut-être sans le savoir de garder la bouche cousue sur ce qui ne peut se dire. Il revisite la conception lacanienne de l’amour et les parcours tragiques des grandes héroïnes du Séminaire de Lacan.

Ornicar ? 52 interroge les nouveaux usages du Nom-du-Père par les femmes alors que la procréation médicalement assistée oblige à repenser les conditions de la transmission. Il démontre aussi le nouvel usage du Nom-du-Père par les filles. Et bien d’autres surprises encore.

Nous n’avons pas fini de tirer toutes conséquences de la lettre mystérieuse et troublante que Lacan nous a laissée pour déchiffrer notre monde. Messager de la féminité, Lacan a ouvert la voie à un autre discours sur les mystères du Dark Continent.

Clotilde Leguil

Jacques-Alain Miller, directeur ; Clotilde Leguil, rédactrice en chef ; Sophie Marret-Maleval, direction exécutive. Comité de rédaction : l’équipe du Département de psychanalyse de l’université Paris-VIII, en relation avec le Champ freudien et l’Association mondiale de psychanalyse.

En vente en librairie et sur ecf-echoppe