Jeudi 17 janvier 2019 | 13H30 à 15H

Salle polyvalente du C.H. Robert Boulin
112 rue de la Marne, Libourne

Le corps dans tous ses états

Nul besoin d’être psy pour savoir que le corps n’est pas l’organisme donné par la naissance. Il y a une foule de pathologies corporelles authentiques sans aucune atteinte organique associée. Ce constat empirique fit le miel des guérisseurs en tous genres, avant que la psychanalyse naissante n’en repère les ressorts en s’intéressant notamment aux conversions somatiques des hystériques. La folie nous a aussi beaucoup appris en la matière. La médecine trouva là à s’enrichir dans la passionnante approche des phénomènes psychosomatiques où, plus subtilement, corps et organisme sont impactés conjointement.

Des questions en série se posent alors : comment et à quelle condition le petit d’homme va-t-il acquérir un corps ? Quelles en sont les différentes facettes ? Quels sont les avatars possibles de cette acquisition qui n’a rien d’innée ? Tout être parlant va-t-il nécessairement finir par « habiter » un corps en se l’appropriant subjectivement, ou bien y a-t-il des exceptions à ce processus, selon la structure psychique ? De façon plus radicale : y a-t-il des gens qui n’ont pas de corps ?

Un patient autiste adulte, traité de nombreuses années chez un analyste, aidera à nous repérer. Nous suivrons le chemin de sa cure au fil de laquelle, peu à peu, il a réussi à se façonner un corps, tandis que sa symptomatologie psychique évoluait favorablement. Nous verrons à quel point corps et psychisme ont partie liée chez l’être humain.

Patrick Monribot

Dr. Patrick MONRIBOT, psychanalyste.