Samedi 11 mai à 10h30 

Maison St Vincent de Paul , 16 Rue Ambroise Paré,   Biarritz

Conférence de Martine Versel

Qu’en est-il dans une analyse de  ce que J.-A Miller qualifie « d’atmosphère interprétative » qui est, à bien des égards, l’air dans lequel toute analyse se déroule. Il est vrai que la notion d’interprétation fonda avec  Freud et son ouvrage inaugural L’interprétation des rêves, l’alpha et l’oméga de la délivrance d’un sens jusque-là refoulé chez le sujet parlant, même si Freud ne manqua pas de rendre compte de la force pulsionnelle à l’œuvre chez le sujet, amoindrissant alors les effets de sens dans la cure. 

Cette question est  toujours d’actualité. Que dire aujourd’hui de cette question de l’interprétation dans l’expérience analytique  à partir de l’enseignement de Lacan ? Faut-il – de l’interprétation – s’en servir à condition de s’en passer ? » 

Matinée animée par Marie Tabarin