Samedi 23 mars 2019 à 10h

Amphithéâtre Maubec, IFSI de l’hôpital Saint Louis, rue du Dr. Albert Schweitzer, 17000 La Rochelle

Matinée de conférence avec :

Philippe La Sagna, Psychanalyste à Bordeaux, Membre de l‘ECF, Membre de l’AMP

Pascal Torres, Historien de l’Art, Conservateur au Louvre

« Lacan a profondément modifié la question de l’objet dans la psychanalyse. Partant de l’objet partiel freudien, il a fait valoir l’objet du désir, l’objet a et sa fonction de cause, et plus tard l’objet plus-de-jouir. Tous ces modes de l’objet touchent à la fonction du déchet. Ce terme de déchet résonne dans la langue avec déchoir où il trouve son origine, mais encore avec tomber, comme avec déchéance mais aussi avec décision. L’objet ainsi d’agalma à paléa est souvent le pire et le meilleur pour le sujet contemporain qui en est de plus en plus embarrassé. »

Philippe La Sagna

« Il y a bien une structure du langage, un métalangage à l’œuvre, qui de façon sous-jacente nous offre l’aperception du déchet-œuvre d’art comme un élément radicalement nouveau, coupé des racines de l’art: il s’agit du capitalisme, métalangage que nous n’analysons jamais car il logé au cœur de la propre structure de l’être moderne: le déchet y devient, comme tout, objet de consommation et pour autant intègre, ainsi que  la beauté antique autrefois rejetée par l’art chrétien des iconoclastes, le langage propre d’une époque qui le contemple.»  

Pascal Torres