Malaise dans le corps

26 rue du Hâ à 21h

les mercredis 16 octobre, 20 novembre, 18 décembre, 29 janvier, 18 mars, 15 avril, 27 mai

La clinique nouée aux prouesses technologiques affine ses performances et quand la médecine progresse, le sujet la voudrait toute puissante.

La demande, de structure jamais satisfaite, se tourne alors vers d’autres promesses : médecine parallèle, croyances, gourous, vendeurs de jeunesse éternelle…

Le soin et le corps deviennent un marché que se partagent politiques de santé et ouvrages de vulgarisation autour du « bien-être ».

La préoccupation sociale autour du corps s’amplifie et en émane souvent un parfum injonctif.

Force est de constater que cela ne suffit pas à enrayer l’augmentation de la toxicomanie, l’obésité, la pratique de sport extrême, le non recours au soin…

Son corps, le sujet peut croire qu’il en use comme bon lui semble. Et quand le malaise ou la maladie le rattrape, s’il décide de demander de l’aide, il compte bien que la médecine le dompte.

Nous vous invitons à tenter d’interpréter ces faits à partir de la pratique clinique à la lumière de la psychanalyse : qu’est-ce à dire que nous « avons un corps » ? Quelle place peut prendre le médecin dans cette inflation du « avoir » ?

Responsables :

Marie Laurent : marie.laurent03@gmail.com

Marie Tabarin : marietabarin64@outlook.fr