Vendredi 20 septembre à 20h | Maison des associations, Allées de Glain à Bayonne

Depuis le milieu du siècle dernier, où les Dr Kanner et Asperger décrivirent les formes princeps d’un nouveau syndrome, jusqu’aux formes contemporaines du spectre autistique tel qu’il est appréhendé aujourd’hui, il est apparu nécessaire de venir questionner l’évolution qu’ont pu connaître tout à la fois les représentations des sujets autistes et l’autisme lui-même.

Au-delà d’un inévitable retour théorique au concept et à l’entité clinique à travers un balayage de l’évolution de cette entité protéiforme au sein de la nosographie médicale et psychiatrique, il nous apparaît nécessaire et vital d’en dire plus. Notamment sur ces rencontres où les sujets autistes sont pleinement investis dans leur corps et leur énonciation et qui nous enseignent en tant que cliniciens. À travers la présentation de deux cas issus de notre pratique, nous tenterons donc de venir souligner la spécificité du travail singulier d’invention pour des sujets autistes dans le cadre de suivis où les questions de l’objet et du bord sont abordées de manière féconde comme des solutions pour vivre.

Yann Le Fur