Samedi 14 décembre à 10h00 | Amphi Maubec, IFSI de l’hôpital de La Rochelle.

Nous aurons le plaisir d’accueillir Danièle Laufer, Psy- chanalyste à Bordeaux, membre de l’ECF, qui viendra animer avec Sophie Lafossas, membre de l’ACF-Aquitania

une rencontre entre magistrats, psychiatres et psychanalystes, sur le thème :

Psychiatrie et justice à la lumière de la psychanalyse 

Participeront le Dr Patrik Bendimerad et Guillaume de Bortoli, psychiatres, et Agnès Chenard, juge des libertés et de la détention.

« Depuis la loi n°2011-803 du 5 juillet 2011 et du 27 sep- tembre 2013, l’hospitalisation sous contrainte ne peut se poursuivre au-delà de 12 jours que sur autorisation du juge des libertés et de la détention provisoire. Le juge intervient dans le cadre de sa mission de protection des libertés indivi- duelles : la personne hospitalisée sous contrainte est consi- dérée comme citoyen à part entière. Au cours d’audiences publiques, elle peut s’exprimer auprès d’un homme de loi et se faire assister d’un avocat. Il s’agit de s’assurer que l’hospitali- sation réponde à une double condition : présence de troubles nécessitant des soins et compromettant l’ordre public ou la sûreté des personnes. Justice et Psychiatrie sont amenées à prendre en compte la parole du sujet, chacune dans son uni- vers de discours. De là, seront déterminées la responsabilité du sujet ou pas dans ses actes, sa dangerosité pour lui-même et autrui.

Les injonctions de soins, à différencier de l’obligation de soins, sont aussi des dispositifs, alternatifs à la privation de liberté où la justice impose les soins, afin de lutter contre la récidive, sous-estimant peut-être la jouissance singulière qui pousse au passage à l’acte.

Quel éclairage la psychanalyse peut-elle apporter ? En tant qu’elle ne commande pas comme discours, elle fait offre de réflexion commune. Comment nouer ces trois discours ? Comment entendre la singularité de chacun et cerner le réel en jeu ?

Nous vous invitons à une rencontre sous le titre «Justice et psychiatrie à la lumière de la psychanalyse » pour un échange avec psychiatres, magistrats et psychanalystes, sur comment soigner et punir les malades mentaux au XXIe siècle ! »