Samedi 27 janvier à 15h.

Maison des syndicats
14, place de Myrpe à Bergerac.

Conférence de Rodolphe Adam
psychologue, psychanalyste, membre de l’ECF et de l’AMP

L’objet du deuil

La fin de vie est devenue une spécialité médicale et “faire son deuil”, un impératif de la modernité face à la perte. Mais de quoi s’agit-il réellement dans ce processus régit par l’inconscient ? Est-il un effort, un oubli, ou une opération de substitution comme le pensait Freud ? Quel rapport a t’il avec l’objet du désir et n’y a t’il pas de l’irremplaçable ? Une énigme de Jacques Lacan sera notre boussole : “Nous ne sommes en deuil que de quelqu’un dont nous pouvons dire “J’étais son manque””. Si un deuil peut se faire de lui-même, nous verrons aussi comment une psychanalyse permet d’aller plus loin en s’affrontant à un autre deuil, plus radical : celui du refus du réel.

Rodolphe Adam