Corps parlants et lien social

Samedi 28 novembre 2020, 9h – 17h30

Hotel Mercure, 81 cours Saint Louis, Bordeaux

Argument

Corps parlants et lien social

Le lien social n’existe qu’à la condition du langage et des corps parlants. Il y a une oscillation du sujet moderne entre hyper-individualisme et conformisme aux normes qui pose la question de « quel lien social des corps parlants au XXIème siècle ? »

Le lien social, c’est ce qui fait tenir les sujets ensemble : sujets et leurs corps jouissants ensemble – corps parlants. Lacan soutient qu’il n’y a pas d’être parlant sans l’Autre, cet Autre du désir : pas d’autre modalités du vivre en commun. « En fin de compte, il n’y a que ça, le lien social. Je le désigne du terme de discours […] on s’est aperçu que le lien social ne s’instaure que de s’ancrer dans la façon dont le langage se situe et s’imprime, se situe sur ce qui grouille, à savoir l’être parlant. »1 Nous verrons à l’aune de la psychanalyse comment ce corps parlant qui se jouit trame « sa prise dans les discours qui organisent le lien à l’Autre. »2 En effet, la psychanalyse et sa clinique montrent combien affects et angoisse sont les index du corps et du rapport à l’Autre. C’est ce que nous explorerons lors de cette journée.

Nadia Macalli

1 Lacan J., Le Séminaire, Livre XX – Encore, Paris, Seuil, 1975, p.52
2 La Sagna P., Laurent É., « Penser avec son âme », La cause du désir, n° 93, Septembre 2016