Philippe La Sagna & Rodophe Adam présenteront leur livre :

Contrer l’universeL «L’étourdit» de Lacan à la lettre

Quand ? Samedi 26 septembre à 15h00 

Où ? Librairie Mollat – Station Ausone
Rue de la Vieille Tour à Bordeaux
(100 personnes maximum et mesures barrières)

Jacques Lacan a fait de la question du lien de la psychanalyse avec le réel l’enjeu des dernières années de son enseignement. Dépliant « L’étourdit » de Lacan à la lettre, le texte Contrer l’universel donne des outils théoriques pour penser à partir de la psychanalyse certains bouleversements du monde contemporain.

Quasiment jamais commenté dans son intégralité vu sa taille et son style énigmatique, « L’étourdit » est un texte en grande partie encore inconnu des psychanalystes, des philosophes, des linguistes et autres chercheurs pourtant concernés par l’ensemble des thèses avancées.

Et pourtant, c’est au coeur de ce texte trop méconnu que Lacan invente une logique qui subvertit la logique classique aristotélicienne et renouvelle l’ambition freudienne d’une psychanalyse au dialogue avec l’ensemble des savoirs humains : l’histoire, la logique, l’anthropologie, la topologie, le marxisme, les mathématiques, la théologie, la psychologie, la médecine.

Alain Badiou, Barbara Cassin, Jean-Claude Milner ont éclairés des fragments de « L’étourdit ». Leurs apports sont à rediscuter.

Jamais « L’étourdit » n’a été travaillé avec la visée d’un com- mentaire du texte en entier et de la profusion de ses références encore inexplorées. Contrer l’universel, réécriture d’un séminaire mené pendant quatre ans, y remédie.

Il s’agira de rendre compte, dans une langue claire, des enjeux concrets pour la psychanalyse impliqués dans « L’étour- dit » :

– en quoi ce texte est un condensé extrême de toutes les avancées de Jacques Lacan jusqu’en 1972 ;

– comment de nombreuses thèses de Lacan sont un dia- logue avec ses contemporains : Deleuze, Kojève, Ricoeur, Austin, Russel, Heidegger, Lévi-Strauss, Canguilhem, etc… et bien évidemment avec Freud bien sûr et Lacan lui-même ;

– comment Lacan s’affronte au problème fondamental de savoir comment dire le réel en tant qu’impossible.

– en quoi « L’étourdit » fournit un apport crucial sur des questions essentielles pour la pratique clinique à propos de l’interprétation, la psychose, l’identité, le discours, le groupe, le corps, etc… Une grande partie du texte introduit notamment dans la question de la sexualité une logique de la « sexuation », soit une manière inédite de penser l’incidence de la sexualité, en particulier la sexualité féminine.

– en quoi ce texte constitue également une réflexion parfai- tement novatrice sur la question de l’universel. L’analyse que fait Lacan du syllogisme « Tous les hommes sont mortels… » est un renouvellement subversif du concept d’universel, à la croisée des discours des droits de l’homme, de la science.

Écrit à plusieurs mains, Contrer l’universeL met en lumière le statut d’exception de « L’étourdit » dans toute histoire de la pensée moderne. Il éclaire notre siècle naissant.