Où ? Par visioconférence

Quand ? 16 janvier, 6 février, 27 mars, 10 avril, 5 juin, de 11h à 13h

Cette saison de Lire Freud, après un départ sur les chapeaux de roue, doit s’adapter à la nouvelle donne…
Nous souhaitons vivement poursuivre et c’est donc par visioconférence en version sécurisée, que cela est possible comme pour les Journées de l’Ecole de la cause freudienne. Pour vous inscrire vous pouvez adresser un message à verpannetier@wanadoo.fr.

Qu’est-ce qu’interpréter ? Avec Freud et Lacan

La matinée Lire Freud avec Lacan reprend ses activités à son rythme, mensuel, et à son heure : le samedi de 11h à 13h, sous la responsabilité de Véronique Pannetier qui prend le relais de Paul Gil.

Samedi 10 avril de 11h à 13h

– Dominique Gil : « L’interprétation ou la leçon de grammaire »
– Jérôme Péhau : « Witz et interprétation : l’à venir d’une allusion »

 

Argument

Lorsqu’il a inventé l’inconscient, Freud a, dans le même mouvement, déplié tout un art de l’interprétation. L’inconscient se révèle dans ses « formations » – rêves, lapsus, oublis, actes manqués, witz… et symptômes – cryptées, déplacées, détournées, embrouillées, foisonnantes, rendant méconnaissables les représentations langagières qu’elles manifestent, déplacements et condensations à l’appui.

Ainsi Freud s’est fait traducteur, guidé par son incomparable sens clinique. Sa trouvaille est renversante : il ne s’agit pas de comprendre mais de prendre au mot, et même à la lettre, ces émanations de l’inconscient. Ainsi le « Ce n’est pas ce que je voulais dire » de l’analysant devient une boussole, un petit signal que l’inconscient a ouvert sa boîte de Pandore. L’interprétation permet alors de saisir ce qui surgit, prestement, mais avec délicatesse car la chose est fragile.

Nous explorerons aux côtés de Freud ce que l’interprétation vient bousculer dans le rapport que le sujet entretient du langage à la pulsion. Pas sans Lacan qui, au-delà des métaphores et des métonymies, opèrera un renversement supplémentaire…

Participent activement aux travaux les intervenants suivants :

Mohamed Baraké, Anne-Marie Beauvais, Danielle Fournol, Alain Gentès, Paul Gil, Jean- Philippe Lagrange, Françoise Martin, Françoise Monnier, Véronique Pannetier, Patrick Paquier, Hélène Skawinski.

Et nous accueillons avec joie trois nouveaux participants : Françoise Dessalles, Domi- nique Gil et Jérôme Péhau.

Rappelons que nos matinées s’adressent particulièrement aux étudiants en psychologie, mais aussi à toutes celles et ceux qui désirent accrocher leur parcours à la psychanalyse de Freud, ou tout simplement intéressés par un certain retour à Freud, pas sans Lacan.

Renseignements : Véronique Pannetier – verpannetier@wanadoo.fr